Dimanche 17 Décembre 2017

Nouvelle et encore discrète cette plante fait une belle entrée dans le monde des plantes pour bacs.

Les Alonsoa meridionalis et warscewiczii sont deux espèces proches originaires du Mexique et du Pérou; dans leur pays ce sont des plantes vivaces herbacées que l'on cultive chez nous en annuelle.
Le nom d'Alonsoa leur a été donné en l'honneur d'un certain Z. Alonso officiel espagnol en poste à Bogota.

cosmos.jpg

Encore une plante originaire du Mexique, ramenée probablement par les conquistadores.
Cette grande plante de 1.5 mètre de hauteur, au feuillage léger, apporte une touche aérienne aux massifs. La floraison couvre tout l’été.

Eremurus.jpg

La plantation des rhizomes se fait en automne à distance de 60 à 80 cm les uns des autres. Le sommet du rhizome doit juste émerger du sol. Ce dernier doit être bien préparé et peut être même assez alcalin. Placer les racines bien étalées avant de recouvrir. Les Eremurus peuvent rester en place plusieurs années avant d’être divisés ou replantés.

Fushia.jpg

Vous avez certainement déjà admiré les trois espèces de Fuchsia. La première, la plus répandue, le Fuchsia hybride avec ses variétés extraordinaires d’élégance. Elles se plaisent à l'ombre ou à mi-ombre, à l’abri du vent!

geranium-madere.jpg

Le gĂ©ranium de Madère est une espèce qui devrait ĂŞtre plus connue et plantĂ©e dans nos rĂ©gions douces de plaine. Avec son allure dressĂ©e et ses feuilles partiellement retombantes, dominant les autres espèces annuelles plantĂ©es autour de lui, il donne vraiment une impression spectaculaire, d’autant plus avec ses fleurs Ă©panouies en permanence. Ne pas oublier d'enlever les fleurs fanĂ©es.

Famille: Géraniacées

Genre: Geranium

Espèce: maderense

Variétés: Seule variété de cette espèce chez nous pour le moins, mais il est signalé quelques autres variétés en régions méditerranéennes.

Nom français: Géranium de Madère

Nom populaire: Pas d’autre appellation signalĂ©e. 

Nom allemand: Madeira Storchschnabel.  Anglais: Madiera Cranesbill

Origine: Ile de Madère. Il n’y est plus présent à l’état sauvage.

RusticitĂ©: L’espèce n’est pas vraiment vivace chez nous et doit ĂŞtre ressemĂ©e d’annĂ©e en annĂ©e. Elle n’est cultivable qu’en rĂ©gions tempĂ©rĂ©es dans notre pays, mais elle peut ĂŞtre plantĂ©e en pots pour les balcons et terrasses. 

Hauteur: de 50 Ă  120 cm dans nos massifs.

Fleurs: Fleurs dans les tons roses d’avril à septembre.

Feuillage: Feuilles vert vif, très découpées à port retombant, portées par des pétioles rougeâtres, et disposées le plus souvent sous la gerbe de fleurs

Exposition: Soleil tamisé à mi- ombre.

Substrat: Bonne terre de jardin, fraîche, non compacte et sans excès d’humidité.

Utilisation: Centre de massifs d’annuelles, jardins d’ornement, balcons et terrasses, en pots.

Multiplication: A cultiver en annuelle par un semis de printemps, suivi d’un ou deux rempotages avant plantation. Bouturage possible en saison. 

Culture: L’espèce, tout en étant une vivace originellement ne peut être plantée à cet effet chez nous du moins. Le mieux reste de la semer ou d’essayer de l’hiverner comme les géraniums traditionnels ou par ses boutures prélevées en fin d’été.

Parasites, problèmes: Sensibles aux attaques des limaces et de certaines maladies de l’espèce gĂ©ranium. 

Autres espèces: Pour les collectionneurs, il existe un certain nombre d’espèces de gĂ©raniums du mĂŞme type, hauts et sur un seul tronc, dans la nomenclature. 

Pour l’instant, il est certainement difficile de le trouver en jardinerie, mais gageons qu’il le sera tout bientôt par ses qualités. Les plus intéressés pourront par contre le trouver chez les spécialistes de ces raretés, sur Internet sous sa dénomination botanique.