Dimanche 18 Avril 2021
Pivoine-Ostii.jpg

Les grands travaux au jardin peuvent commencer sérieusement! N'oublions pas que le gel peut encore être présent le matin et que nous ne somme qu'au début du printemps. Cependant, rien ne nous empêche de débuter les plantations des espèces ristiques.

Pour les gazons, scarifiez, épandez l’engrais, traitez la mousse. Semez les surfaces à refaire et les nouveaux gazons. C’est encore trop tôt pour le désherbage sélectif.

Si vous avez décidé de semer une prairie fleurie, c’est le meilleur moment.

Préparez les massifs pour les fleurs estivales. Intégrez un engrais organique. Ne plantez pas avant le mois de mai les espèces délicates.

Faites le traitement préfloral sur les arbres fruitiers. S’ils sont déjà en fleurs, jamais d’insecticide à ce moment.

Découpez les bordures de massifs en contact avec le gazon.

Mettez votre potager en culture. Tous les plantons sont en vente actuellement en petites mottes. Semez les autres. Les semis trop denses ne sont jamais bons.

Plantez vos pommes de terre et buttez-les après quelques semaines.

Semez aussi les fleurs annuelles en place telles que zinnias, reine-marguerite, cosmos, soucis, etc.

Attention aux premières limaces.

 

La plantation des dahlias

dahlias Fotolia 26127861 Subscription XL

La préparation des tubercules est importante. Profitez tout d’abord de diviser les trop grosses souches en les séparant au mieux sans les blesser. Eliminez toutes parties pourries. 

Le sol doit être bien labouré et décompacté. Les tubercules sont plantés à une dizaine de cm en profondeur, 5 cm pour les plantes issues de potées ou boutures. Si vous améliorez le sol avec du fumier ou du compost, assurez-vous qu’ils soient bien décomposés. Ajoutez du sable si le sol est trop compacté et asphyxiant.

Mettez directement le tuteur pour les grandes espèces lors de la plantation. Il est recommandé de les protéger en cas de gelées. Les dahlias y sont sensibles. 

Adaptez vos distances de plantation par rapport aux variétés plantées. Les naines à 50 cm et jusqu’à 1 m pour les plus grandes. 

Et attention aux limaces et coîtrons, très friands des jeunes pousses. Elles peuvent vous anéantir vos plantations en quelques jours hors contrôle de votre part. Et bien souvent de plus, les tubercules n’arrivent pas à redonner de nouvelles pousses et pourrissent.