Vendredi 23 Juin 2017
paquerette.jpg

Un mois d'avril qui s'annonce plutôt «sec» et des températures qui annoncent l'été. Voici un mois d'avril qui commence sur les chapeaux de roues. Les travaux au potager et au jardin n'en seront que plus soutenus. Il est d'actualité de rapeller l'importance d'économiser l'eau et de pouvoir récupérer l'eau de pluie (lorsqu'il y en a).

Quelques conseils pour ce mois d'avril:

Balcon et terrasse:

  • Planter les premières fleurs à floraison estivale vers la fin du mois, sous protection lorsque nécessaire.
  • Attention aux achats de géraniums et autres plantes à fleurs estivales en prévente, de qualité discutable. On peut réussir, mais sous soins bien suivis.
  • Surveiller les plantes méditerranéennes mises en végétation. Attention aux coups de froids.

Potager:

  • Semer les haricots précoces et les petits pois.
  • Planter les tomates, aubergines et piments mais sous protection avec les film-housses spéciaux.
  • Planter les courges, melons, courgettes et autres cucurbitacées. A protéger sans faute jusque vers mi- mai au moins, autrement, ne les planter qu’à cette époque.

 

Ne vous laisser pas surprendre par les pucerons

pucerons

C’est l’époque des premières attaques de pucerons. Qu’ils soient noirs, verts ou gris, les premières invasions sont à notre porte et c’est bien souvent là que l’on se laisse prendre de vitesse.

Bien sûr, il faut contrôler ses arbres fruitiers, ses fleurs  ou ses légumes, avant que ces bestioles ne fassent trop de dégâts. Il est en effet toujours désolant, alors que les arbres sont déjà en pleine croissance, de voir les nouvelles pousses de l’année complètement recroquevillées à cause de colonies de pucerons en pleine extension.

Les pousses touchées restent tordues et faibles et leurs feuilles ne remplissent plus leur rôle.

Combattus dès le départ, les pucerons se multiplieront nettement moins et les fruits ne seront pas déformés par leurs piqûres, il y aura aussi moins de fourmis sur les arbres.

On sait que les coccinelles sont des insectes acharnés contre ces parasites.

L’éradication de ces pucerons par les produits bios en début de saison reste donc l’une des meilleures préventions.