Dimanche 17 Décembre 2017
radis.jpg

Les jardiniers amateurs ont l'habitude de semer des radis au premier printemps puis d'en abandonner la culture dès l'arrivée des chaleurs estivales. C'est vrai qu'en fin de printemps et en été, les plantes sont souvent parasitées par les altises, les vers et, de surcroît leur chair est souvent ligneuse et dure.

 

On sait moins que les semis d'août donnent de belles récoltes et que c'est à fin août seulement que se situe la date limite pour les semis de radis en pleine terre. Ensuite, on peut mettre en terre des graines de cultivars bien adaptées à nos saisons hivernales pour autant, bien entendu que l'on sème sous couche ou en serre à l'abri du gel.

S'il vous reste un peu de place au jardin, semez donc sans tarder des radis blancs ou des radis rouges de la variété "Saxa". Une bonne solution consiste à déposer les graines de radis dans les semis de mâches (rampons, doucette); vous aurez ainsi une couverture rapide du semis. Les feuilles offriront un ombrage et une humidité favorable à la germination du rampon.

En plaine, arrosez légèrement chaque jour votre culture en germination à raison de 5 litres par mètre carré.

Dans les régions sujettes aux gelées précoces, on peut assurer la récolte en couvrant la culture de radis, dès le semis, avec une toile d'Agryl. Cette couverture empêche aussi la terre de croûter et évite les coups de soif.