Dimanche 17 Décembre 2017
philadelphus.jpg

Appelé communément citronnelle, cet arbuste à fleurs blanches simples ou doubles avec parfois une gorge pourpre fait souvent des déçus!

 

Lorsque l'on plante un Philadelphus on imagine avoir mis en terre la citronnelle qui éloigne les moustiques, ou la plante qui donne de l'essence de citronnelle utilisée en cuisine.

Il faut se rendre Ă  l'Ă©vidence, cet arbuste n'a rien de commun avec la citronnelle!

Ce genre botanique compte plus de 50 espèces et de nombreux hybrides originaires des régions tempérées de l'hémisphère Nord. En Suisse Romande, les pépiniéristes nous offrent 4 espèces, des hybrides et de nombreuses variétés.

Attrait: cet arbuste fleurit à une période pauvre en fleurs, soit entre fin mai et début juillet, après l'apothéose printanière.

Hauteur: arbuste à faible développement qui atteint selon les espèces entre 1,50 m et 3 mètres.

Emplacement: Le Philadelphus apprécie le soleil, mais supporte bien la mi-ombre. Vous le planterez en massif, en isolé ou en haie libre.

Exigence: cette essence pousse bien dans tous les types de sol; elle ne vous posera pas de problèmes particuliers si vous prenez la peine de la tailler sévèrement tous les 2 à 3 ans. Cette coupe est basée sur le rajeunissement.

Chez nous, 4 espèces sont proposées.

P. coronarius est l'espèce la plus vendue et la plus populaire, elle offre des grappes de fleurs blanches, simples ou doubles mais jamais odorantes. Cette espèce est originaire d'Europe.

P. inodorus venant des Etats-Unis, ces variétés sont à fleurs solitaires blanc pur; elles sont inodores comme leur nom le laisse supposer.

P. microphyllus originaire de Colorado et de l'Arizona, c'est une espèce à fleurs odorantes.

P. virginalis est un hybride à fleurs double ou semi-double se développant en grappes.